Retrouvez tout au long de l’année les portraits de personnes qui conjuguent emploi et handicap.

Marie-Florence Seriacaroupin

Assistante Santé Sécurité au travail/Référent Handicap à Sainte Marie, à La Réunion

[Un avion passe à proximité et s’éloigne]

Je m’appelle Marie-Florence Seriacaroupin

j’ai 48 ans.

Je suis assistante SST,

au sein du service Santé Sécurité au Travail d’Air Austral.

J’ai commencé le métier d’hôtesse de l’air

à partir de 2003,

donc ça fait maintenant 16 ans que je suis au sein de la compagnie

mais j’ai été navigante pendant 13 ans.

Je faisais du long courrier, moyen-courrier…

J’ai eu une reconversion en 2016 au sol

sur ce poste d’assistante SST.

La maladie que j’ai, c’est une maladie neurologique.

Il s’agit d’un torticolis.

J’ai des difficultés à tourner ma tête sur la gauche,

je devrais normalement recevoir des injections

pour avoir une meilleure mobilité au niveau de mon cou.

[bruit de clavier d’ordinateur]

[Marie-Florence, au téléphone] S’il peut attendre juin, je l’accepte volontiers.

D’accord. Très bien, je vous envoie le mail.

Bonne journée à vous, au revoir !

[bruit de téléphone qu’on raccroche]

Pendant toutes ces années lorsque je volais

c’était vraiment la passion du métier qui passait

avant mes problèmes de santé,

ce qui fait qu’en 2016, sur mon dernier vol, j’ai débarqué.

Ce jour-là j’ai débarqué définitivement

parce que je me suis rendue compte que physiquement,

j’étais fatiguée.

Donc je suis passée du ciel au sol.

[rires]

 

J’ai été arrêtée pendant 8 mois.

J’étais en arrêt maladie,

donc pendant ce temps-là j’allais en centre de rééducation,

mais les choses se sont mises en place très rapidement,

j’ai eu beaucoup de chance.

J’ai rencontré des personnes du SAMETH,

qui se sont occupées de déposer mon dossier auprès de la MDPH

et de faire le relai auprès de mon employeur

pour envisager un maintien dans mon emploi.

Ma responsable est aussi une ancienne navigante,

elle me porte beaucoup aussi.

On œuvre pour les salariés qui ont cette reconnaissance « RQTH ».

Je suis assistante SST, mais également référente handicap.

 

J’ai bénéficié d’un siège ergonomique,

d’un Ergorest pour le coude,

d’un écran avec bras adapté.

Étant au sol, je continue de voir mes collègues navigants,

ils viennent me rendre visite donc c’est super.

[Un avion atterrit au loin]

J’ai la vue sur les avions, bon peut-être pas là dans le bureau,

mais quand je suis sur le parking je vois les avions.

Et c’est vrai que je dis les avions

mais dans mon cœur ce sont mes avions.

J’ai quand même fait du chemin dans l’acceptation,

je suis bien entourée, dans un métier qui me plaît.

[Un avion s’éloigne au loin]

Partager

Alors qu’elle occupe le poste de personnel navigant commercial chez Air Austral, Marie-Florence développe un torticolis spasmodique, une pathologie qui s’avère incompatible avec la poursuite de son activité. En septembre 2016, à l’aide de Cap Emploi, Air Austral l’accompagne dans le cadre d’une reconversion professionnelle « au sol ». L’opportunité de créer un poste au service Santé sécurité au travail est ainsi saisie, s’appuyant sur l’expérience professionnelle de Marie-Florence et son parcours handicap. Avec le concours de l’Agefiph, elle suit une formation et adapte son poste de travail. Par son expérience professionnelle et personnelle, Marie-Florence accueille aujourd’hui les personnels navigants commerciaux pour évoquer leurs difficultés et leur proposer un accompagnement adapté.